Le PARTENARIAT était présent à la COP22 qui se tenait à Marrakech au Maroc du 7 au 18 novembre 2016. Le Partenariat intervient au Maroc par le biais de l’association SPFM Solidarité Partenariat France Maroc.

Cléo Fulchiron (coordinatrice du Partenariat au Maroc), Nicolas Dupuy (directeur technique du Partenariat au Sénégal) et Benoît Arrachart (chargé de mission Coopération Internationale) ont participé à cet événement.

 Du 7 au 18 novembre, la ville de Marrakech accueille la 22e session de la Conférence des parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22). Son objectif : s’inscrire dans l’action pour concrétiser les différents axes retenus dans l’Accord de Paris l’année dernière à l’occasion de la COP21 et notamment ceux liés aux incidences du changement climatique sur la santé.

Le Partenariat sera présent lors de cette manifestation. Nicolas Dupuy, coordinateur du Partenariat au Sénégal participera à un débat sur les constructions en voûte nubienne le samedi 12 novembre. L’équipe locale du Partenariat au Maroc (Solidarité Partenariat France Maroc) assistera à un forum les 14 et 15 novembre pour présenter ses différents projets en cours et à venir comme le PAEMS (Programme d’Accès à l’Eau et à l’Assainissement en Milieu Scolaire), les projets de méthanisation...

 

 

Chaque année, la ville de Paris fait un appel à projets de développement. En 2016, sur une centaine de dossiers présents, une dizaine ont été retenus dont celui du Partenariat. C’est le Programme d’Accès à l’Eau et à l’Assainissement en Milieu Scolaire (PAEMS) au Sénégal qui a été sélectionné.

Le Partenariat a déjà réalisé ce programme dans 107 écoles du Sénégal et du Maroc ces huit dernières années. Le financement de 139 000 € de la ville de Paris, va contribuer pour une partie à équiper 36 nouvelles écoles du Sénégal qui vont pouvoir bénéficier de l’adduction de l’eau dans l’école,  de bornes-fontaines, de latrines, de clôtures et d’un jardin scolaire. Ces différents travaux seront effectués sur les trois prochaines années. Ils ont pour objectifs d’améliorer les conditions de santé des jeunes, d’augmenter le nombre d’élèves présents à l’école, de former les enseignants sur les thématiques de l’hygiène, de l’eau et de l’environnement.

Nous remercions chaleureusement la ville de Paris pour sa confiance et son aide dans notre mission de développement de l’éducation au Sénégal, au Maroc et en Guinée.

Le Partenariat, acteur d'un nouveau projet en faveur des habitants de la Langue de Barbarie, initié par la société Kosmos dans le cadre de la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises).

 

Voici un article de Ndarinfo qui développe ce projet.

 

Amélioration du cadre de vie : Kosmos Energy s’engage auprès des populations de la Langue de Barbarie.

Mardi 18 Octobre 2016 - 23:58

 

L'adjointe au maire Aida Mbaye DIENG, Le directeur régional de Cosmos Guillaume DEFAUX, l'adjoint au Préfet M. THIAM et le coordonnateur du Partenariat Nicolas DUPUY
L'adjointe au maire Aida Mbaye DIENG, Le directeur régional de Cosmos Guillaume DEFAUX, l'adjoint au Préfet M. THIAM et le coordonnateur du Partenariat Nicolas DUPUY
 
Dans le cadre de sa Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (Rse), la multinationale d’exploration et de production de pétrole et de gaz, titulaire de la licence « Saint-Louis Offshore Profond », lève 100.000 dollars  pour améliorer le cadre de vie des populations de Goxu Mbacc, Ndar Toute, Guet-Ndar et Hydrobase.

Qu’est-ce qu’une voûte nubienne (VN) ?

C’est un procédé architectural antique qui permet de construire des habitations aux toitures voûtées avec des matériaux locaux comme de la terre crue séchée au soleil et avec des compétences techniques simples. La voûte nubienne comporte de nombreux avantages : coûts de construction faibles et adaptés à l’économie locale, utilisation de matériaux locaux, très bonne isolation thermique, durée de vie de cinquante années...

Agenda
Newsletter