Chantier-école « DIAPALANTE » : des artisans locaux impliqués dans la conservation du patrimoine Saint-Louisien.

Les partenaires institutionnels, étudiants et professeur de l’UFR CRAC de l’Université Gaston Berger, représentants d’associations culturelles, délégués de quartier et de structures engagées dans la conservation du patrimoine, ont pris part, lundi, à une visite de présentation et d’échanges autour du chantier-école du projet « DIAPALANTE» de l’Ong Le Partenariat. Cette visite favorise des échanges avec les partenaires techniques et institutionnels locaux impliqués dans ce projet de construction d’un bâtiment dans le secteur sauvegardé de l’île Saint-Louis, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

De jeunes ouviers en action. Crédit Photo: Ndarinfo.com

 

La construction de ce bâtiment à vocation sociale et communautaire, au croisement entre le quai Giraud et la rue Potin en face du petit bras du Fleuve, dans le secteur sauvegardé de l’île Saint-Louis, il permet d’expérimenter l’emploi de matériaux innovants et durables comme la Brique de Terre compressée (BTC) 

Ce matériau est obtenu avec l’argile extraite des carrières locales, mélangée avec une petite dose d’eau de ciment et de sable. Le produit final offre des capacités thermiques remarquables et une empreinte écologique performante. Sa réalisation est assurée par une équipe mixte composée de jeunes Saint-Louisiens en insertion professionnelle et des maçons qualifiés à cette technique de construction. 

Fruit d’une longue réflexion avec les architectes ayant participé à l’élaboration du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de l’île Saint-Louis (PSMV), la construction de l’édifice donne l’occasion aux jeunes manœuvres de s’imprégner des normes à respecter dans la production de  la Brique de Terre compressée (BTC). Ces formations et accompagnements ouvrent des perspectives de carrières professionnelles dans ce domaine. 

Le chantier-école du Partenariat se veut un projet démonstratif pour les métiers du patrimoine et du développement durable. Il permet de garantir la qualité des travaux et donc leur durabilité et d’assurer en même temps la formation des artisans locaux  mobilisés sur le chantier. 

DIAPALANTE (entraide en wolof), une concrétisation de 30 ans  de présence de l’association le PARTENARIAT à Saint-Louis, au-delà d’être le siège de l’ONG, il abritera un centre d’insertion par le travail accueille des jeunes de 18 à 25 ans afin de leur permettre de se réinsérer dans la vie  sociale grâce à des  activités professionnelles innovantes.  Le parcours proposé a pour objectif de favoriser annuellement  l’intégration d’une quinzaine de jeunes dans le monde professionnel.

L'article sur Ndarinfo

 

Agenda
Newsletter