La Coopération au Maroc

 

la plaquette du Partenariat au Maroc

Lettre d'information septembre 2016

 

Présentation de l'antenne Marocaine

  • Historique

Le Partenariat a commencé à mener des projets au Maroc en 2007 dans le cadre de la coopération entre la Région de Doukkala-Abda au Maroc et la Région Nord Pas de Calais. Le Partenariat a depuis ouvert une antenne, association de droit marocain appelé Solidarité Partenariat France-Maroc, à Safi. Dans ce cadre, l’association mène un Programme d’Accès à l’Eau en Milieu Scolaire (PAEMS) dans l’optique d’améliorer durablement le cadre de scolarisation des élèves.

Au total, l’ONG est intervenue dans 22 établissements au Maroc (dont 14 durant la phase 1 du PAEMS). Dans ce cadre, LE PARTENARIAT a capitalisé une méthodologie d’intervention, à travers des outils de pilotage, des cadres de concertation, des typologies d’ouvrages annexes qui sont aujourd’hui maîtrisés par les équipes. L’expertise développée par LE PARTENARIAT a été reconnue par l’évaluation externe du PAEMS phase 1 qui préconise notamment une consolidation des acquis et une diffusion à plus grande échelle des bonnes pratiques initiées dans le cadre du programme.

Cette expérience est partagée avec les partenaires du programme à travers la mobilisation de leurs compétences. Chaque partenaire local est intégré au programme en fonction de ces prérogatives publiques ou techniques. Les principaux partenaires sont les collectivités locales à travers leur mission de maître d’ouvrage des interventions, les Services Techniques Déconcentrés en charge des secteurs de références et des Agences Publiques d’accompagnement (Agence de Développement Sociale).

 

  • La zone d’intervention

Initialement implantée sur la région Doukkala-Abda, SPFM intervient aujourd’hui sur la région Marrakech-Safi. Elle poursuit ses collaborations initiées avant la refonte des régions du Maroc, comme pour la province de Sidi Bennour appartenant aujourd’hui à a région Casablanca-Settat.

 

 

  • Secteurs d’activité

Organisme à but non lucratif intervenant dans des projets :

- de gouvernance locale,

- d’accès aux services essentiels (éducation, santé, eau/assainissement)

- d’adaptation aux changements climatiques (Gestion des déchets, irrigation contrôlée...)

 

 

  • Programme d’Accès à l’Eau en Milieu Scolaire de 2012 à nos jours

L’environnement scolaire, la fréquentation et les résultats scolaires sont fortement liés : outre l’évidence des besoins en termes de capacité d’accueil et de salles de classe, l’absence d’équipements spécifiques (accès à l’eau, sanitaires, clôture, etc.) peut être facteur de déscolarisation et d’échec. Ce déficit d’infrastructures rend extrêmement précaires les conditions d’apprentissage des élèves.

L’absence d’équipements dans les établissements scolaires (sanitaires et de points d’eau fonctionnels) conduit à l’insalubrité des lieux et de nombreux élèves boivent de l’eau non potable. Les élèves satisfont leurs besoins naturels dans la nature ou auprès des infrastructures voisines. Cette situation rend impossible la mise en place de programmes d’éducation à l’hygiène et l’adoption de bonnes pratiques et influent sur la santé et les conditions d’apprentissage des élèves.

Face à ces constats, la principale justification du projet est que l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène dans les écoles est un facteur de scolarisation et de réussite scolaire.

Le Programme d’Accès à l’Eau en Milieu Scolaire s’inscrit dans un contexte opérationnel spécifique lié à la mise en place d’une seconde phase d’intervention sur trois ans. La première phase s’est déroulée entre 2012 et 2015 et a permis de toucher 12 écoles en Province de Safi concernant l’accès à l’eau potable et à des sanitaires fonctionnels, l’émergence de bonnes pratiques à travers la sensibilisation des élèves, professeurs et associations de parents d’élèves et la mobilisation autour d’un microprojet environnemental (jardin de plantes ou reboisement).

La seconde phase qui se déroule entre 2015 et 2017 permet de toucher 18 écoles au Maroc, dont 6 en Province de Safi. Il s’agit de poursuivre les efforts engagés à travers une seconde phase du PAEMS afin d’étendre l’offre auprès des populations cibles et de participer à l’atteinte des nouveaux objectifs internationaux (ODD) en matière d’éducation :

«  Garantir une éducation de qualité sans exclusions et équitable et promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous ».

 

 

 

  • Projet de Gestion Durable des Déchets- Commune de Laaounate, Province de Sidi Bennour

Un Projet de Gestion Durable des Déchets est lancé depuis 2016 dans le cadre d’une convention de partenariat avec la Commune de Laaounate, en Province de Sidi Bennour.

Il s’agit d’accompagner la collectivité afin de faire émerger une solution globale et cohérente à la question de la gestion des déchets, tout en s’intégrant au maximum dans la dynamique provinciale existante. Les acteurs publics locaux, et notamment les collectivités, sont conscientes des enjeux à la fois économiques, écologiques et sociaux autour des problématiques de gestion des déchets. Le projet consistera en un appui à la maîtrise d’ouvrage auprès de la commune de Laaounate dans la gestion de la collecte, du tri et de la valorisation des déchets. Le projet vise notamment l’installation d’équipements et une diffusion du procédé de biogaz pour la gestion intégrée des déchets auprès des abattoirs de la commune.

 

Agenda
Newsletter