L'histoire du Partenariat

 

1981 – Création du Partenariat Lille Saint-Louis du Sénégal
Créée en 1981 sous le nom « Partenariat Lille Saint-Louis du Sénégal », l’association émane au départ d’une volonté de faire vivre le jumelage signé entre les villes de Lille et Saint-Louis du Sénégal. Elle s’investit dans l’envoi de matériel scolaire et sanitaire et dans l’organisation de chantiers de jeunes. Elle mène également des actions de sensibilisation et de collecte de fonds dans la région Nord-Pas de Calais. Avec l’envoi d’un premier volontaire en 1986, l’association met en œuvre ses premiers projets de coopération, répondant aux besoins définis par la population saint-louisienne : construction d’écoles, de dispensaires, etc.

1992 – Le Partenariat, acteur de coopération décentralisée
L’association devient un acteur de la coopération décentralisée en participant aux programmes de coopération définis notamment entre la Ville de Lille et la Ville de Saint-Louis, entre la région Nord-Pas de Calais et la région de Saint-Louis, entre le département du Nord et le département de Dagana.

1996 – L’éducation au Développement en Nord-Pas de Calais
En synergie avec ses actions de coopération, le Partenariat développe des activités de sensibilisation dans la région Nord-Pas de Calais : un programme d’éducation au développement est établi et l’idée de la création d’un centre consacré est suggérée.

Les années 2000 – Elargissement des activités en France, au Sénégal et au Maroc
Le Partenariat accompagne de nouvelles collectivités du Nord-Pas de Calais dans la mise en œuvre de leurs programmes de coopération décentralisée au Sénégal dans la Région de Saint-Louis et dans la Région de Matam à partir de 2010. L’association change de nom en 2005 pour devenir « le Partenariat » en raison de l’ouverture des activités de coopération à de nouveaux territoires. L’association élargit ensuite ses activités au Maroc en 2007 grâce, notamment, à l’ouverture des accords de coopération entre la Région Nord Pas de Calais et la Région de Doukkala Abda.
En 2006 le Centre Gaïa, centre de formation et d’Education au développement est créé à Lille.

Les années 2010 - L’ONG le Partenariat se développe
Petit à petit, l’association développe des activités en dehors des programmes de coopération décentralisée. Elle mène aujourd’hui plusieurs projets en tant qu’Organisme Non Gouvernemental en collaboration avec d’autres structures privées.
Le Centre Gaïa, quant à lui, accueille près de 10 000 personnes chaque année pour des formations ou animations.

Aujourd'hui – Vers de nouveaux partenariats ?
En 2013, le Partenariat rencontre de nouveaux potentiels partenaires en Moldavie et en Guinée. Le souhait de concrétiser ces échanges fructueux est fort : un travail de diagnostic et d’identification est amorcé dans les domaines de l’éducation et de la gouvernance locale en Guinée, dans le domaine de l’Education au Développement Durable et de la correspondance scolaire avec la Moldavie.
Le Partenariat a débuté, en 2015, l’implantation du Programme d’Accès à l’Eau en Milieu Scolaire (PAEMS) en Guinée, en lien avec les services du Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation. Le programme concerne la région de Labé. Il a pour objectif de répondre à cette situation préoccupante et à une demande locale. Le PAEMS s’inscrit dans deux stratégies de développement établies par le pays : le Plan d’Action Prioritaire Post-Ebola et le Programme sectoriel de l’Education II (PSE II).

 

 

Agenda
Newsletter